Planners présente son podcast : Carnet de Noces

Wedding planners
910 . 2020

De Perrine
9/10/ 2020

Nous avons chez Planners assisté dernièrement à la naissance de Carnet de Noces, notre petit nouveau. Alors c’est vrai, il n’a ni bras ni jambes mais une identité bien à lui. A l’origine de cette idée, il y a une volonté qui nous anime au quotidien : celle de sensibiliser aux réalités du métier de Wedding Planner.



Nous voulions proposer un format nouveau qui pourrait vous apporter des conseils. En allant à la rencontre de wedding planners inspirant.e.s, nous retraçons leur parcours et échangeons sur leurs bonnes pratiques mais aussi leurs doutes et ce qui font leur singularité.

Pourquoi un podcast ?

Saviez-vous que près de 10% des français écoutent des podcasts ? Ils s’écoutent dans la voiture, pendant la création de vos moodboards ou en faisant du sport. C’est un format ultra pratique et il nous semblait évident de pouvoir vous le proposer. Il a été imaginé comme une conversation, qui se veut fluide et avenante.

Le premier épisode

Notre première invitée était Lorène Papet, à la tête de l’agence WE basé en région Rhône-Alpes. Elle a partagé avec nous son rapport à la famille, à l’entrepreneuriat, son amour pour le Portugal et pour les couples qu’elle accompagne. Voici quelques extraits :

Lorène souhaitait un véritable équilibre entre vie professionnelle et vie familiale. Elle explique aujourd’hui que son épanouissement vient de là tout en sachant qu’il faut parfois faire des choix. Ses enfants grandissent en connaissant l’univers du mariage.

J’ai toujours eu ce rêve. En effet, j’avais envie d’aller plus loin, de devenir une femme entrepreneure. Il faut se rendre compte que je ne suis pas à la maison environ 20 week-ends par an. De plus, il y a des soirées en rendez-vous, etc. Il y a de belles choses, mais c’est aussi du temps pris sur l’aspect familial. Mes enfants grandissent avec ça, mais avec une maman épanouie, et c’est très important.”

La créativité est l’une des qualités les plus recherchées parmi les wedding planner et wedding designers. Il faut réussir à se démarquer tout en suivant l’évolution des tendances, ce qui n’est pas toujours une mince affaire ! Lorène déconstruit ici l’idée selon laquelle il faudrait d’importants budgets pour une belle ambiance.

“Ensuite, il y a l’aspect de la scénographie, l’environnement que l’on va apporter au mariage. La mode évolue, les tendances changent 2 à 3 fois par an, il faut les suivre. Nos mariés les suivent aussi via Pinterest. À partir de là, le challenge est de nous renouveler, d’apporter du nouveau par rapport à ce que les mariés voient sur internet, mais aussi dans ce qui peut se créer de plus fou. “

Au centre de l’accompagnement de ses couples, il y a pour Lorène la volonté de leur faire vivre de beaux moments. Cela passe par une grande capacité d’écoute et de compréhension pour pouvoir leur faire vivre un jour de rêve.

“Je dois devenir leurs yeux, leurs oreilles, leurs têtes, je dois les comprendre. (…) Je crois qu’il y a aussi un point d’honneur au fait d’aimer les couples que l’on accompagne.”

Au coeur de sa proposition pendant des années, Lorène a fait du Portugal une de ses destinations phares pour les mariages. Le sens du service inégalé, l’importance dans le retour aux racines et aux traditions, ainsi que l’aspect grandiloquent des mariages (tant par le nombre de convives que par la quantité de nourriture servie) sur place a déclenché chez elle un véritable coup de coeur.

Ce pays est un coup de cœur pour moi. Je suis issue de l’hôtellerie de luxe, il me tient à cœur d’avoir un service de qualité et un sens du service. Le Portugal a vraiment cela. Ce sens inégalé du service se transmet de génération en génération. Il n’y a que là-bas où j’ai trouvé cela. Il y a aussi la dimension des mariages. Le mariage au Portugal est une évidence. Il doit être décoré, dans un lieu accueillant, joli. Il doit aussi y avoir une gastronomie, et là-bas, les menus mariage sont très copieux. On les adapte pour nos mariés français, car ils ne sont pas du tout habitués à la gastronomie portugaise dans sa quantité, mais cela fait aussi partie du voyage. C’est pour moi une passion d’amener les mariés au Portugal.”

Un mariage à destination se déroule en général en 3 étapes à partir de la préparation mise en place par Lorène et son équipe. Le premier voyage, décrit par la wedding planner comme un véritable marathon permet de rencontrer les prestataires et de vérifier que les mariés ont eux aussi le coup de coeur pour ces derniers. Le deuxième voyage permet de fixer l’ensemble des derniers détails : choix des décorations, validation du mobilier, vérification du déroulé. Quand au troisième voyage, il s’agit du grand jour, plus de place au doute ni à l’improvisation !

Il y a 3 étapes. Un premier voyage va consister à découvrir tout le travail que l’on a mis en place pour eux, les prestataires que nous avons pré-sélectionnés. En général, c’est un séjour marathon où nous enchaînons les rencontres, les dégustations, les séances photos, les visites. C’est un week-end marathon où il faut être efficace !”

Bien que son agence prospère, Lorène se souvient de ses premiers doutes et nous livre les conseils qu’elle aurait aimé avoir quand elle a démarré :

J’aimerais lui dire de persévérer, de ne pas douter, car les années à venir vont être très belles. C’est ce que je me dirais si je devais remonter plusieurs années en arrière. Après, je me dirais aussi, à moi et à toutes les weddings planner qui ont la chance d’avoir des conférences, des formations, d’écouter les conseils.”

Au delà de l’aspect entrepreneurial, elle insiste sur le choix de bonnes chaussures plates. Pour ses prestataires comme pour son équipe, le chic doit s’allier au confort pour tenir sur la durée l’ensemble de la prestation :

Oui, mais pas seulement mon confort, également celui de nos prestataires. Il est important qu’ils soient confortablement installés pour travailler. Il faut avoir une tenue confortable, entre autres. Être wedding planner est un métier demandant beaucoup d’endurance, une capacité à supporter le manque de sommeil “

Elle conclut cette interview en nous présentant ses projets pour la suite et on nous donnant son dernier conseil avec à la clé un maître mot : la cohérence !

Nous allons ouvrir pleinement Marrakech en 2021, car 2020 ne nous l’a pas permis. Et nous allons proposer le service d’officiant de cérémonie cette même année. En parallèle, avec une belle collaboration, nous allons présenter notre catalogue de location, avec près de 4000 objets à découvrir. “

“Je pense qu’il est important de rappeler aux futurs weddings planner que la cohérence est primordiale, que ce soit avec les mariés dans notre discours, mais aussi sur notre production le jour J dans la décoration, le fil conducteur…”

On vous laisse découvrir ici l’intégralité de ce premier épisode :



Partage:

0 Commentaire(s)

Champ email invalide

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Laisser un commentaire